Mois : septembre 2017

Frédéric Turpaud : les secrets d’un grand chef sommelier

L’avantage certain de chercher sans relâche de nouvelles adresses d’exceptions pour nos chers lecteurs, c’est de rencontrer des personnalités passionnées. Il y a peu, nous avons croisé la route de Frédéric Turpaud, chef sommelier au Divellec, l’un des restaurants étoilés de Mathieu Pacaud. D’emblée, il nous a livré une leçon que nous trouvons très prometteuse (et joyeuse) : « Avant de lire Rousseau, il faut apprendre l’alphabet. C’est la même chose pour le vin ». A la notre, et persévérance, donc !      ◊ La cave du Divellec, c’est quelque chose ! Comment parvient-on à un poste aussi élevé dans ce métier ? Quel est votre parcours ? C’est un parcours assez atypique. A 16 ans et 1 jour, on m’a dit que je pouvais quitter l’école, alors j’ai quitté l’école, et je suis allé frapper à la porte d’un restaurant. J’ai très vite été fasciné par le vin, par l’humain qu’il y avait derrière, par le terroir … Plus tard j’ai travaillé dans de grandes maison, Le Jardin des Sens à Montpellier, puis la Tour d’Argent et …

Coiffirst au Printemps : le QG beauté qui affole la fashionsphère

Coiffirst, c’est la ligne de salons de coiffure lancée par le talentueux Eric Pfalzgraf, qui s’implante impérativement dans des lieux époustouflants pour se livrer à son art capillaire dans un décor choc. Après la coupole du 6e étage du Printemps en 2016, le bâtiment beauté en 2017 …  Découverte d’une adresse hors du commun.  Pourquoi on y court ? ◊ Parce que Coiffirst a brillamment compris  le concept du moment bien-être intégratif : il ne s’agit pas uniquement de se faire chouchouter, mais aussi de profiter d’un cadre qui flatte l’âme. Le cocon prend sa pleine proportion : on soigne le corps (en l’occurence les cheveux) dans un lieu que l’esprit épouse facilement. Top. Ici, implanté au 6ème étage du Printemps, au 64, boulevard Hausmann, la vue s’étend sur tout Paris, les meubles sont superbes et les fresques du plafond invitent à l’évasion … Chapeau.  L’ADN Coiffirst  ◊ On y va pour leurs coupes naturelles, qui cherchent à mettre en forme tout en obéissant à la matière organique de chaque cheveux (piquetage), pour leurs techniques de coloration qui respectent …

Cerruti fête ses 50 ans : pourquoi on craque ?

Cinquante ans, ça se fête, ça se souligne, ça se célèbre. Ca questionne le temps, au passage. Celui qui s’est écoulé et celui qui va suivre, le temps qui fuit et le temps qui est bon, celui qu’on saisit,  celui qui nous échappe. Pour l’occasion, la marque à la virilité nuancée et subtile lance sa propre conception temporelle avec une gamme de montres spéciales, en parallèle de sa collection Automne-Hiver qui, soit dit entre nous, est farouchement élégante. L’ADN ◊ Nous n’allons pas mentir, à la rédaction, on trouve le mâle Cerruti irrésistible : intemporel, félin, il a la galanterie des hommes qui ont confiance en eux, l’oeil sombre des héros de film noir et la dégaine décontractée de ceux qui contrôlent la situation. Un ADN au charme électrisant. La montre ◊ Ou plus exactement la ligne de montre. On a trouvé très à propos de la lancer pour un anniversaire aussi symbolique. La montre, c’est l’objet de la transmission, de la prise de conscience, du rapport franc aux choses et au temps qui draine sur son passage de …

Ce qu’il faut savoir sur la Galerie Monod

Rose Gabriel De La Lyre, Ernst Fuchs et Arik Brauer A la Motte-Picquet Grenelle, dans les environs charmants de la Rue du Commerce, se cache une galerie dont il faut ouvrir les porte pour comprendre l’histoire, le ton, la ligne. Nous avons enquêté plus avant sur cette adresse à l’étrange beauté si alliciante … L’identité ◊ Derrière chaque grande galerie il y a une grande personnalité, une structure incarnée qui est la fondation même des lieux, son esprit. En l’occurrence, il s’agit de Rose Gabriel de la Lyre, une artiste importante des scènes française et viennoise. Diplômée de Beaux Arts et spécialisée en histoire de l’art, cette esthète sélectionne de son oeil expert des oeuvres qui sont innovantes, éclatantes d’expressivité et révélatrices. Les thèmes varient, mais une prédilection demeure … L’héritage surréaliste ◊ Cette prédilection, c’est le surréalisme. Pour cause : Rose Gabriel de la Lyre a travaillé plusieurs années au Palais Palffy, à Vienne, aux côtés du célèbre Ernst Fuchs (ami et collaborateur de Salvador Dali). Cet artiste polymorphe, qui pratiquait aussi bien la poésie que la musique, le dessin, …

Divellec : l’étoile montante de la gastronomie parisienne

L’anciennement nommé Le Divellec a fait peau neuve : désormais, c’est Divellec. Simple, clair, moderne. Avec son article, le restaurant perd son emphase pour ne garder que la substantifique moelle qui en a fait une adresse d’exception … Le chef Mathieu Pacaud, connu et reconnu pour ses Histoires, son Hexagone et ses étoiles, s’est emparé d’une institution au passé fabuleux pour en faire une promesse merveilleuse. Nous avons vérifié : elle est tenue !  L’esprit  ◊ Changement de décor pour une nouvelle vie : la décoration a abandonné ses airs d’antan pour s’ancrer dans une contemporanéité flamboyante réalisée par le talentueux Studio KO. Un jardin d’hiver, végétal et boisé, invite à la langueur, tandis que le bar en marbre ouvre sur les coulisses de la vie trépidante d’un grand restaurant … puis la salle se prolonge dans de confortables salons, intimes, discrets et toujours modernes. Les tons sont frais, les matières élégantes. Le restaurant revêt un véritable charme : nous ne voulions plus partir.  La dégustation  ◊ Iodée, précise et savoureuse. Divellec a obtenu en février sa première étoile, …

Renaud Pellegrino : les sacs que la fashionsphère s’arrache

Certains ont du talent ET un sens artistique très aiguisé (équation gagnante, s’il en est) : Renaud Pellegrino est de cette trempe-là. Il y a dans ses créations un air de jamais vu qui séduit de plus en plus de parisiennes au goût bien aiguisé. Entre influences design et références pop, les sacs deviennent une pièce phare de la tenue. Découverte. La griffe Il y a une touche terriblement Art Déco dans ces sacs, faits de matières nobles, avec des techniques très précises qui revisitent de précieux savoirs-faire. La marque ne se plie pas aux vents contraires de la mode, mais elle envisage le style comme un moyen d’expression et de création sans limite. On reconnait au premier regard la patte qui se cache derrière ces modèles magnifiques. L’homme Renaud Pellegrino est un artisan talentueux qui, après avoir travaillé pour Yves Saint Laurent, a lancé sa propre marque destinée à une femme contemporaine et raffinée. Les cuirs sont légers, les formes épousent le corps, le sac se décline du matin au soir dans des variantes piquantes, pêchues et poétiques. Nous …

MyPrivateVilla, le pourvoyeur des voyages de rêve

A peine rentré qu’on vous parle de vacances ! Vous vous dites :  « ils sont pas fous, non ? » … peut-être que oui, mais c’est une douce folie. Une folie qui nous transporte sur les rives de la Thaïlande , dans une des plus belles villas du monde. Et admettons-le, il n’est jamais trop tôt pour rêver aux prochaines échappées …     ◊ Sur les côtes du pays du sourire, sur l’île de Koh Samui, connue pour sa nature luxuriante et ses longues plages de sable blanc, se dévoile la Villa Upni Duniya, que les esthètes vont adorer, sans aucun doute. Les salons privés, les piscines, les suites, la plage privée … tout y est pensé dans une approche artistique et zen. ◊ Le nom de la demeure signifie « Notre Monde » : c’est une invitation à laisser derrière soi toute trace du commun, pour se fondre dans un univers de calme et d’agrément. La décoration et le design sont d’une rare beauté, oscillant entre les codes d’une architecture vernaculaire boisée, aquatique et le confort luxueux …