Bons plans de la rédaction

Nos 10 craquages gourmands des fêtes

S’il y a bien une période où les folies gustatives sont permises, c’est maintenant. Pendant une quinzaine de jours (un mois, pour les plus sportifs), les complexes n’ont plus voix au chapitre tant il est institutionnellement admis (rien que ça) que la chère doit être bonne. Pour célébrer au mieux les plaisirs hiémaux, découvrez nos meilleures adresses pour craquages gourmands.

 

⊗ Un velouté de butternut à la châtaigne chez Mr Culbuto, le nouveau bistrot des Buttes Chaumont que tous les hipsters parisiens ont pris d’assaut depuis son ouverture il y a quelques mois. Le cadre est chaleureux, boisé et intimiste : on a envie d’y rester des heures le temps que la tempête de neige s’apaise (…avec un peu d’imagination). 

⊗ Une confiserie d’antan chez Servant. Ce chocolatier-confiseur nous accueille dans une boutique appétissante comme une bonbonnière. Véritable ôde à la gourmandise, cette maison jeune de cent ans offre un panel impressionnant de bonbons de partout et de tous les temps … Attention, caries. 

⊗ Un plateau de fromage au Rural by Marc Veyrat, au Palais des Congrès. S’il y a bien une adresse où on ressent l’esprit de Noël, ou du moins de l’hiver, c’est là : peaux de bêtes, bois chauds, tables épaisses et fromages à gogo … Un petit coin de montagne  à portée de métro, on dit oui. 

⊗ Un Kugloff de Noël au Grand Café Tortoni. Cette adresse mythique du 19e siècle vient de rouvrir ses portes, rue Saintonge. Ambiance chaleureuse, gourmandises en veux-tu en voila, c’est la promesse (tenue) des lieux. Marbre et boiseries sont au rendez-vous pour une pause chaleureuse et réconfortante lors de vos promenades dans le Haut-Marais. 

⊗ Un ris de veau à la Brasserie Thoumieux, qui a tout des bistrot chics et cosy dont on rêve l’hiver. Au coeur d’une ambiance très titi-parisien de luxe, on déguste le meilleur de la bistronomie traditionnelle française, en attendant que le temps long s’étire encore … C’est les vacances. 

⊗ Une bûche chez Senoble, la fameuse pâtisserie de la rue des Petits Champs. Entre nous, si vous arrivez à ne gouter qu’à la bûche, chapeau bas, parce qu’il faut dire ce qui est : tout est terriblement tentant dans ce salon thé aussi joli que gourmand. Mais, la bûche … Ah !  

Une côte de boeuf Au boeuf Couronné, qui est l’Adresse Absolue de la viande du nouveau nord parisien. L’ambiance est exactement celle que l’on attend de l’hiver : des feutres, des rouges, des ors, des odeurs délicieuses et sans doute la meilleure viande que vous ayez mangé depuis bien longtemps (vegan s’abstenir). 

⊗ Une assiette frites-fromage à la Maison de la Poutine. La Poutine … qu’est-ce qui se cache derrière ce nom à consonance venue du nord ? Une spécialité québécoise à tomber, hautement calorique, qui se déguste quand il fait froid et qu’on a envie de se choyer par l’estomac (ce qui arrive, soyons honnêtes).

⊗ Un mini-médovic au Café Pouchkine, qui vient d’ouvrir son flagship place de la Madeleine. L’adresse mythique accueille désormais les gourmands de Paris et d’ailleurs au sein de ce salon de thé qui est un temple pour les élégants et les becs-sucrés. 

⊗ Un os à moelle au Tournesol, le coquet restaurant du 16e arrondissement qui fait face à la Seine et propose à sa clientèle une grande terrasse chauffée d’une part et une grande salle chaleureuse d’autre part. Ce grand classique de la gastronomie française y est succulent, on le déguste en s’imaginant au coeur d’un dix-neuvième siècle romantique … 

 

Si vous aimez...Partagez !

Partagez sur FacebookPartagez sur TwitterPartagez sur LinkedInPartagez par e-mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *