Tous les messages publiés sous : Bijoux & Horlogerie

BLACK FRIDAY : découvrez des offres de folie sur les magnifiques bijoux fins Nadine Delépine

À quelques pas du marché couvert de Saint-Germain se trouve la rue Princesse, connue pour ses bars et autres petites boutiques de créateurs au charme typiquement parisien. Parmi elles, se démarque Nadine Delépine, une adresse confidentielle que les Parisiennes les plus stylées se filent sous le manteau.  Depuis 1991, Nadine Delépine imagine et crée des collections de bijoux et accessoires au sein de son atelier-boutique éponyme… Inspirée par les voyages mais surtout la nature, ses gammes de colliers, de boucles d’oreilles et de bagues se développent autour d’un imaginaire féminin et romantique. Son style s’illustre par l’association audacieuse des matières et le choix raffiné des couleurs. De quoi upgrader sa tenue et lui apporter une touche de pep’s en un clin d’œil ! Particularité qui en fonde le charme, la boutique est également l’atelier où la créatrice travaille, à la main, sélectionnant avec soin chaque matière et couleur, dans un souci du détail et de la qualité. Pour sa nouvelle collection, on retrouve alors de magnifiques pièces dorées associées à des pierres fines de couleurs claires, des motifs roses… …

Les plus jolis bijoux repérés pour petit et grand budget

Puisque le bijou représente une valeur sûre pour gâter sa copine/mère/meilleure amie/petite cousine, on vous a recensé les meilleures adresses parisiennes, où chiner les pièces les plus sophistiquées. – Pour les petits budgets, on mise sur de belles marques de bijouterie fantaisie et des boutiques de créateurs… – LÕU.YETU Ses bijoux dorés font rêver Instagram, réveillant les peaux hâlées de ses médailles martelées, bagues ethniques, colliers à accumuler et autres boucles d’oreilles XXL. Camille Riou – pour qui la joaillerie est une passion de famille – a commencé à fabriquer elle-même ses créations dans son appartement du 35 rue de Poitou. Alors que celui-ci devient très vite trop petit pour accueillir ses fans de la première heure, elle décide d’ouvrir, au rez-de-chaussée de cette même adresse, tous les mois un pop-up pour présenter ses « bijoux espiègles », comme elle aime tant les qualifier. On y trouve de superbes pièces à petits prix, qui feront le bonheur des modeuses, même les plus pointues. LÕU.YETU, 12 rue Volney, 75002 Paris.  – Nadine Delépine Depuis 1991, Nadine Delépine imagine et …

Tendance bijoux : une saison marquée par le grand retour des perles

Elles s’immisçaient doucement mais sûrement depuis un petit moment… Cette saison, les perles signent leur grand retour dans notre vestiaire. Enfin débarrassées de leur étiquette « bourgeoise snob », elles s’affichent désormais plus tendance que jamais. Colliers, bracelets et même broches, on a trouvé au cœur de Saint-Germain-des-Prés la boutique qui renferme les plus belles pièces… Nom de code ? Au Fil des Perles.  C’est à quelques pas du Sénat, dans la rue de Tournon qu’on découvre la Galerie Au Fil des Perles. Dès l’entrée, tout est fait pour que l’on se sente ‘comme à la maison’ avec des meubles anciens qui apportent un réel cachet au lieu. Ici, des pièces de joaillerie, des bijoux et tout un choix de perles de toutes origines sont exposées. Entre les superbes perles des mers du Sud aux couleurs éblouissantes, le blanc argenté d’Australie, le gold d’Indonésie, le noir magique de Tahiti, le vert métallique, tilleul, aubergine, bleu-gris… Sans parler des perles d’eau douce roses, mauves, orangées ou blanches, les perles Akoya japonaises et les perles fines, on se perd …

Lucky Move de Messika, le nouveau talisman des Parisiennes précieuses

Au-delà d’honorer le diamant, la Maison Messika célèbre la femme à travers des collections précieuses et raffinées… Qu’ils se fassent discrets autour d’un poignet, ou éclatants dans le creux du cou, les bijoux griffés Messika n’ont qu’un seul objectif : sublimer les courbes féminines. Pour représenter sa nouvelle collection Lucky Move, Valérie Messika a formé un trio composé de Kate Moss, Sylvia Hoeks et Joan Smalls. Trois icônes emblématiques et intemporelles… qui cassent les codes de la joaillerie parisienne ! Comme l’explique la créatrice, elle voulait « composer un trio de filles, une bande qui représenterait les femmes dans leur diversité et où chacune, quel que soit leur âge, incarnerait un type de beauté… Au-delà de la joaillerie, ce trio affiche une attitude. Ce sont des femmes fortes qui insufflent leur propre style aux bijoux. Elles prennent l’ascendant sur les diamants et non l’inverse. C’est la grande spécificité de la joaillerie de Messika » souligne-t-elle.  Pour le joaillier français, Lucky Move était donc un moyen de réinterpréter la collection emblématique Move. Ainsi, cette nouvelle ligne est …

Or Gemmes : 10 bagues pour lui dire je t’aime sans se ruiner

Chez Or Gemmes, entre les bracelets et les chaînes, les bagues ornées de diamants, rubis, saphirs et autres pierres précieuses, on ne sait plus où donner de la tête. Cette jolie boutique du rue du Temple est tenue par un joaillier fabricant (maison familiale depuis 1975) et propose des pièces magnifiques en or 18 carats, qu’on peut faire retoucher facilement dans leur atelier, au dessus du magasin… Maintenant que nous sommes déconfinés, on vous a préparé une sélection de 10 bagues sublimes, à prix tout doux… Bien mieux qu’une ‘classique’ déclaration d’amour ! Une amethyste classique Bague d’inspiration « solitaire » surmontée d’une améthyste, 185€.  Or rose et Peridot Bague en or 18 carats, sertie d’un peridot, 350€. Améthyste et diamants Bague en or 18 carats, sertie d’une améthyste taille émeraude et de 0,20 carat de diamants, 1800€. Topaze royale Bague en or blanc 18 carats sertie de 0.45 carats de diamants et surmontée d’une imposante topaze bleue, 2500€. Solitaire traditionnel Bague en or 18 carats, sertie d’un diamant de 0,50 ct et de 0,20 carat de petits diamants, …

Djula, le joaillier chouchou des VIP’s

Jeune maison parisienne, Djula s’est rapidement imposée comme une référence dans le milieu grâce à ses superbes bijoux éthiques. Des collections qui reprennent les codes de la joaillerie traditionnelle, tout en suivant les dernières tendances à la lettre. – L’histoire Sous l’impulsion d’Alexandre Corrot, Djula construit ses collections comme de véritables œuvres d’art. À ses débuts, en 1997, la marque était centrée sur les bijoux fantaisie avant de se tourner vers la joaillerie aux lignes pures et graphiques. L’idée ? Proposer des bijoux en diamants mais à des prix accessibles et portables au quotidien. Soit, une manière de désembourgeoiser les grands noms de la Place Vendôme. La première boutique a vu le jour rue des Saints-Pères au cœur de Saint-Germain-des-Prés. Un premier écrin qui sera très vite suivi par d’autres, dans les quartiers chic de la capitale : vers la Madeleine, Saint-Honoré, Haussmann, Passy… – Les valeurs de la maison Au-delà des codes de la joaillerie traditionnelle, l’esprit de cette bijouterie est celui d’une jeune maison parisienne qui lance les tendances tout en s’inscrivant dans …