Art, Visite & Exposition

Rodin fête le printemps au Grand Palais

Ca y’est, c’est le printemps ! On ne dirait pas, mais c’est certain, les beaux jours se profilent … et dès le 22 mars, le Grand Palais (qui déjà versait dans le bucolique avec l’exposition Jardins) fête le printemps avec une exposition anniversaire dédiée à Rodin


Cette année nous célébrons le centenaire de la mort du grand sculpteur français Auguste Rodin. Considéré comme l’un des pères de la sculpture moderne, il organise son oeuvre autour de la lumière et de la forme, et célèbre par ses pièces un érotisme dont il se fait l’observateur. Ses émules comme ses contradicteurs l’ont reconnu : Rodin a su rendre la vie à ses sculptures, le mouvement organique à la matière inerte.

Auguste Rodin La Femme accroupie vers 1881-1885 plâtre ; 31,9 x 28,7 x 21,1 cm. Paris, musée Rodin, donation Rodin, 1916.

Là où l’exposition surprend, et offre une itinérance novatrice à travers une oeuvre, a priori, hyper connue (et par conséquent figée), c’est par les résonances qu’elle installe. Chaque génération d’artistes qui le succède semble, à un moment ou à un autre, fascinée par son oeuvre et installer avec un dialogue plus ou moins discret, qui fonctionne sur l’admiration ou le rejet.

Joseph Beuys Unbetitelt, undatier (Sans titre, sans date) 1958 crayon et mordant sur papier, contrecollé sur papier ; 29,8 x 21 cm.Bedburg-Hau / Kreis Kleve, Museum Schloß Moyland, Sammlung van der Grinten.

En somme, que ce soit pour revoir ses classiques ou pour découvrir d’autres expressions picturales, l’exposition Rodin au Grand Palais est à ne manquer sous aucun prétexte. A bon entendeur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.