Bar & club, Soirée select

Et le cocktail le plus original de Paris est …

A déguster au Harry’s Bar : cette institution emblématique du quartier de l’Opéra, non contente de proposer une impressionnante sélection de whiskys que les amateurs connaissent, dispose d’une liste de 300 cocktails, dont un certain Hearthy but Healthy, qui remporte la coupe du meilleur cocktail. Haut la main.

Le Hearty but Healty

Il est arrivé en tête de notre podium des meilleurs cocktails de la capitale, pour la simple et bonne raison qu’il est extrêmement savoureux, particulier et bon. Les épicuriens ne pourront pas s’y tromper : tous les produits qui le composent sont rares, ce qui donne à la dégustation quelque chose noble, et de bigrement original. Attention, il faut aimer les cocktails forts, au goût prononcé … et il faut aimer la truffe. Petit conseil : n’hésitez pas à demander au barman de vous raconter un peu les produits, c’est un puits de sciences.

Anatomie d’un champion

Hearthy but Healthy est un cocktail à la vodka britannique Squadron, au miel à la truffe, et, cerise sur le gâteau : il est sublimé par une pointe de whisky tourbé Ardbeg. Son nom s’inspire des ingrédients, qui proviennent de la terre (Hearthy) tout en respectant la santé (à condition de ne pas en abuser, comme chacun sait).

 

 

A goûter au passage (hips )

Tant qu’à faire, on ne peut que recommander aux vrais de goûter un Whisky Ballantine’s : pas n’importe lequel, un vieux blended de 30 ans d’âge qui mérite sérieusement qu’on s’y attarde. Les malts de sa composition ont vieilli en fûts de chêne au minimum 30 ans, ce qui lui confère une qualité exceptionnelle. En un mot comme en cent, c’est un des assemblages les plus fins au monde. On fait preuve de curiosité, donc !

Quelle ambiance ?

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Harry’s Bar c’est une atmosphère pub-américain-chalereuse-musicale. Le bar et les murs sont en bois d’acajou, on verrait bien une scène d’un film noir avec la BO de Miles Davis s’y dérouler … Et pour les mélomanes, surprise, en bas c’est piano-bar dans une ambiance so prohibition.

L’(énorme) atout charme : on y accueilli par le trop trognon petit chat qui se nome, suivant une certaine logique, Harry. 

 

Crédits photographiques : Antoine Blanchet 

Infos pratiques :

Harry’s New York Bar – 5 Rue Daunou, 75002 Paris – 01 42 61 71 14

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.