Bons plans de la rédaction

ZERO RETENUE : c’est de saison !

Le mois de janvier, ne nous mentons pas, c’est quitte ou double : soit on adhère, soit on souffre. Question de prisme. Long tunnel pour les uns, douceur Hygge pour les autres, on l’associe, selon l’humeur et la complexion, à la bruine ou à la cheminée … 5 malheurs à contrer pour profiter de la saison et ce qu’elle offre de bon.

→ La peau qui tire

L’hiver n’est pas clément envers les épidermes fragiles, ce n’est pas une nouveauté. Pour éviter les tiraillements, les rougeurs et autres désagréments (comme le vilain teint et la mine fatiguée), on défroisse, on repulpe, on donne un coup de pouce à la barrière cutanée grâce au sérum de soin dernier cri de La Roche Posay, Hyalu B5 Serum. Confort et éclat assurés.

→ La pluie qui tombe

Ça aussi, on peut difficilement le nier. Alors, on a le choix : se morfondre avec tristesse en enchainant les séances de bingewatching qui font de notre culture une expérience du néant, ou  bien on profite du froid pour aller se lover dans un théâtre intimiste à la programmation novatrice et talentueuse. La Nuit des Rois, au Funambule, à Lamarck, est montée avec un enthousiasme et une verve qui met du baume au cœur (et de la poésie à l’oreille).

→ Le moral qui tombe (aussi)

Le froid et le noir, parfois, concédons-le, impacte l’humeur de telle manière que cette dernière dégringole et rejoigne sans panache les bas-fonds … Soit. Et quand ça ne va pas, que fait-on ? ON BOIT, pardi. Mais avec élégance, comme dirait le grand Brel. Pour ce faire, le Hard Cider La Mordue (grande star des apéros branchés et autres retrouvailles bobo) est tout indiqué : son caractère corsé réconforte le cœur, son étiquette raffinée l’esprit. On recommande vivement de le décliner en cocktail, avec par exemple le très gourmand Bee Happy …

→ La chevelure qui ternit

Autre problème réjouissant inhérent au manque de lumière et à son inévitable corrélat, le manque de vitamine C. Nouveau né de la gamme Florame, qu’on salue pour ses formules 100% bio qui font du bien à notre karma et à la planète, le Shampooing Fortifiant Florame, formulé sans sulfate contribue à redonner de la force et du tonus à la fibre capillaire pour des cheveux plus vigoureux.

→ Le ciboulot qui s’endort

Oui, lui aussi souffre de l’hibernation, et, qu’on se le dise, c’est mal. Oui, vocabulaire axiologique à l’appui, nous jugeons. Comment faire pour pallier cet étrange phénomène hiémal qui transforme notre matière grise en jus de chaussette ? Lire. Des ouvrages qui ont de la jugeote, de préférence, comme Le pouvoir des Contes, de Bernard Chouvier, publié chez Dunod. Dans une phrase très accessible, on suit l’auteur sur le sillon de ses souvenirs et on questionne le conte et les archétypes de nos enfances …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.