Actu Luxe - Le Shopping Paris Select, Interview Mode

Rencontre : Héloise Wirth, cofondatrice de la marque Bégum

Bégum, ce sont des chaussures originales et raffinées, des couleurs à n’en plus finir, de l’élégance sur mesure ; c’est une ravissante boutique qui, comme une bonbonnière, donne des envies de gourmandises et de plaisirs ; c’est aussi une créatrice au charme débordant et à l’énergie communicative. Rencontre.

Paris Select : Bégum n’est pas un nom que l’on entend couramment … pourquoi lui ?

Héloise Wirth : C’était le nom que ma cousine Sarah et moi donnions à notre grand-mère ! Nous avons fondé la marque ensemble, et en dessinons les lignes de concert. Nous avons un échange très fertile, on décide des modèles, des couleurs, des matières …

P.S : Quelle est l’histoire de la marque, son identité ?

H. W : C’est une histoire de famille. Quand les ateliers Harel (fameux en leur temps), ont menacé de fermer, mes parents ont voulu sauver un savoir-faire extraordinaire. Nous avons repris l’atelier, en conservant son âme (les personnes qui y travaillaient). C’est devenu Delage, d’abord, puis Bégum. Au début, nous confectionnions beaucoup de modèles pour Chanel ou Louboutin, puis nous nous sommes consacrés à nos fabrications. Nous ne faisons que des séries limitées, de 12 à 15 paires, et du sur-mesure.

P.S : À quelles femmes s’adresse Bégum ?

H. W : A des femmes élégantes et raffinées, qui savent ce qu’elles achètent : du savoir-faire français de qualité. Des femmes qui préfèrent consommer moins mais mieux. 

P.S : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

H. W : J’aime beaucoup le décorateur David Hicks : il y a dans ses papiers peints un sens formidable des couleurs et des motifs. La mode, aussi, peut être inspirante, mais Sarah comme moi suivons davantage nos envies, ce qui nous anime. Décoration David Hicks

P.S : Pourquoi avoir installé votre boutique dans le 7e arrondissement ?

H. W : La vie est parfois faite de hasard … je cherchais un lieu beaucoup plus grand pour abriter un tout autre projet dans un autre domaine. Puis, au milieu de ma recherche, je trouve cette boutique. Je la connaissais, j’aimais le quartier … et j’y suis allée !

P.S : Quelle serait votre définition de l’élégance ? Et de la Parisienne ?

H. W : L’élégance peut être luxueuse, originale voire même excentrique, mais elle n’est jamais ostentatoire. Comme le disait ma grand-mère : n’importe la tenue, du moment que le sac et les chaussures sont beaux ! Quant à la Parisienne … il y en a trop de différentes pour essayer de la catégoriser.

P.S :  A propos de Parisienne, auriez-vous quelques adresses à nous conseiller (restaurant, pâtisserie, commerce … )

H. W : Pour la gourmandise, Pralus est irremplaçable (44 rue Cler) ! Sa Praluline est à tomber, comme ses chocolats, qu’il confectionne avec créativité et passion. Il a acheté sa propre plantation de cacao à Madagascar. Pour un bistro de quartier à la fois chic, simple et très bon, la Laiterie, rue de Bellechasse, est une excellente adresse. J’aime aussi beaucoup le Kult, restaurant de l’hôtel Le Saint, dans notre rue. Et pour mes fleurs, je vais soit chez Moulié, soit chez Flowers, le fleuriste de la rue des Saint Pères. Les deux font de belles compositions et sont adorables. 

N.B : chaussures du 35 au 42, avec demi pointures. Magasin ouvert le dimanche 17 décembre.

Infos pratiques : 10 Rue du Pré aux Clercs, 75007 Paris – 09 86 33 93 05

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.