Tous les tags d'articles : bistrot

La plus belle terrasse de l’été se cache à la Villette

Comme chaque été, le parisien curieux cherche LA terrasse où passer les heures chaudes de l’été en se régalant. En voici une qui joue dans la cour des grands : au Boeuf Couronné, près de la Villette, on déguste une cuisine gourmande et savoureuse dans une atmosphère au charme dépaysant. Découverte du restaurant le plus recherché de la capitale. Le quartier Le Boeuf Couronné, (qui est aussi un hôtel) s’est installé à la Villette, un des quartiers les plus à la mode de Paris. Avant d’aller se régaler à la terrasse stylée du Boeuf, on peut faire une exposition au parc (de la Villette), se baigner dans les bassins (de la Villette), voir un film aux MK2 (de la Villette) : bref, le Boeuf Couronné est dans le quartier in de Paris par excellence : une raison de plus pour y courir ! L’atmosphère En entrant dans le restaurant on est transporté dans une ambiance début du siècle, emporté par le charme élégant des années 30. On doit ce décor distingué à l’architecte Fabrice Ausset, connu pour son approche …

Une escapade romantique au Bas-Bréau pendant les fêtes

Si on profitait des fêtes pour s’offrir une virée en amoureux, loin du monde et de l’agitation, près d’un feu de cheminée et de son réconfort ? Quelle période plus propice que les premiers frimas de l’hiver pour s’échapper brièvement, le temps de rêver à deux ? Direction l’Hôtellerie du Bas-Bréau, à Barbizon, le nid rêvé de toute escapade romantique. → Destination  L’Hôtellerie du Bas Bréau se niche à une petite heure de Paris (pratique), dans le ravissant village de Barbizon. Connu pour avoir vu l’épanouissement de l’école éponyme, son sol a été foulé par Millet, Rousseau (le peintre, pas l’autre), Corot, Daubigny … bref, des noms qui ne laisseront pas indifférents les amateurs de belles toiles. A noter : si ces messieurs se sont retrouvés là, c’était pour peindre des paysages d’après nature. A vous de conclure que la nature n’y est pas mal du tout … Le grand plus : le village jouxte la forêt de Fontainebleau, qu’on recommande vivement d’explorer.  ∅ Qu’y fait-on ?  De la marche forestière, donc, mais pas que. Les environs, reconnus d’un …

Pierre Guillaume – Le Nez, l’Odeur et la Capitale

Certains métiers diffusent une aura, un mystère auquel personne ne résiste. Celui de Nez en est un parangon : un Nez … le mot à lui seul n’exerce-t-il pas une fascination où les tirades de Cyrano se mêlent à des souvenirs proustiens qui renaissent d’une simple odeur ? Pour explorer cette terre inconnue qu’est la profession de parfumeur, nous avons eu la chance de rencontrer Pierre Guillaume, un Nez à l’univers riche, artistique et sensible.  ◊ Pierre Guillaume, comment vous définiriez-vous, pour nos lecteurs ?  Je suis un parfumeur indépendant, ce qui, en fait, est plutôt rare. Je compose et élève les jus dans mon atelier de production, à Clermont-Ferrant, où toutes les étapes sont réalisées, de la maturation jusqu’à la mise en flacon par nos Dames de tables, qui assemblent à la main chaque flacon. J’ai la chance de vivre entre Clermont et Paris : les deux me sont nécessaires. Paris est une ville parfois exaspérante mais bouillonnante ! Il n’y a pas d’équivalent dans le monde.  Ateliers Pierre Guillaume à Clermont-Ferrand ◊ Avez-vous suivi une formation particulière …

Frédéric Turpaud : les secrets d’un grand chef sommelier

L’avantage certain de chercher sans relâche de nouvelles adresses d’exceptions pour nos chers lecteurs, c’est de rencontrer des personnalités passionnées. Il y a peu, nous avons croisé la route de Frédéric Turpaud, chef sommelier au Divellec, l’un des restaurants étoilés de Mathieu Pacaud. D’emblée, il nous a livré une leçon que nous trouvons très prometteuse (et joyeuse) : « Avant de lire Rousseau, il faut apprendre l’alphabet. C’est la même chose pour le vin ». A la notre, et persévérance, donc !      ◊ La cave du Divellec, c’est quelque chose ! Comment parvient-on à un poste aussi élevé dans ce métier ? Quel est votre parcours ? C’est un parcours assez atypique. A 16 ans et 1 jour, on m’a dit que je pouvais quitter l’école, alors j’ai quitté l’école, et je suis allé frapper à la porte d’un restaurant. J’ai très vite été fasciné par le vin, par l’humain qu’il y avait derrière, par le terroir … Plus tard j’ai travaillé dans de grandes maison, Le Jardin des Sens à Montpellier, puis la Tour d’Argent et …

La table la plus gourmande du 12e s’appelle le Traversière

Tout près de la gare de Lyon se trouve une rue charmante où galopent les bars et les institutions de bouche. L’une d’entre elle a arrêté notre attention : le Traversière. D’un cachet gastronomique, le restaurant met à l’honneur des produits de luxe avec une gourmandise bienfaitrice … Un vrai coup de coeur pour cette belle adresse. L’ambiance Le restaurant cultive son côté intemporel : on entre dans une salle qui refuse les diktats de la mode hipsters des luminaires qui dégoulinent du plafond et des plantes vertes qui envahissent l’espace … et ça fait du bien ! Ici, on est dans un restaurant chic, le cadre est à la fois classique et élégant ; le service est aux petits soins. On a beaucoup aimé le verre fumé des vitres qui offre au moment une intimité privilégiée.  La cuisine Alors là … là on ne se moque pas de nous. C’est une cuisine traditionnelle, très savoureuse et soignée. Cet été, on découvre avec délice le menu spécial homard qui travail ce produit dans le respect et …

Rive gauche / Rive droite : les nouvelles tables gourmandes

Quand il s’agit d’art de la table, Paris est un lieu d’expériences et d’audaces où il faut se retrouver … parmi les nouvelles adresses qui viennent d’éclore, voici nos pépites gourmandes, version classique ou version bobo. ∇ RIVE GAUCHE : L’Etable, le nouveau repère des carnivores Germanopratins L’esprit : l’Etable est la nouvelle adresse d’Hugo Desnoyer, LE boucher star. Dès l’abord, la promesse est tenue : les peaux de vaches et les bois sombres évoquent bien une étable, tandis que les luminaires design et le très haut plafond diffusent une sensation d’aise. Une grande salle fait écho à une vaste terrasse étendue sur la halle Saint Germain : l’espace est pensé pour accueillir des grandes tablées, parce que l’amour de la bonne chère, c’est une affaire de générosité ! La cuisine : très savoureuse, très rouge. C’est un peu le paradis des carnivores, le rêve des carnassiers. On se régale de pièces de boeuf de choix, dont la maturation est étudiée, et la production 100 % naturelle. La viande est cuite à la perfection (elle fond littéralement !), ses accompagnements sont humbles (légumes ou pommes soufflées) car ils …

L’escapade incontournable au bord du lac d’Annecy

Pour contrer la chaleur parisienne, rendez-vous à l’Hôtel et Spa 4 étoiles Les Trésoms (qui bénéficie du label Hôtels et Préférence) : bijou  de fraîcheur au bord du lac d’Annecy, il permet de profiter de sa beauté champêtre et de ses températures clémentes, mais aussi de nombreuses prestations d’une grande qualité.  Découverte des lieux A 100 mètre du lac et à une dizaine de minutes (à pieds) d’Annecy, les Trésoms est un établissement d’exception, disposant d’une vue extra sur l’ensemble du lac, sa baie, et ses montagnes. La piscine extérieure ainsi que les deux grandes  terrasses de l’établissement permettent une immersion dans un paysage franchement scotchant.  Le style, les chambres La décoration est recherchée sans être lourde ; les tons chauds dominent, les salles de bains sont impeccables et d’un confort remarquable. Selon la chambre, la vue varie, et la décoration avec. Celles qui donnent sur la Forêt présentent dans un ensemble moderne de grands portraits de l’époque Art Nouveau, tandis que celles qui ont une vue sur le Lac reprennent des tons bois et ocres, et peuvent bénéficier de …