Beauté

ROSE DONALD : le boudoir confidentiel préféré des Parisiennes

Nichée dans un passage caché près du Marais, ROSE DONALD se veut une jolie halte au cœur du tumulte de la ville. Ici, les rituels ancestraux et les protocoles de soins naturels, élaborés par Rose – la fondatrice – célèbrent avec délicatesse l’art de prendre soin de soi.

Une adresse incontournable au cœur du Marais

Accessible depuis la rue de Turbigo (3e arrondissement de Paris), le Passage de l’Ancre renferme de jolies boutiques et autres galeries. Parmi elles, l‘établissement de soin le plus intimiste et le plus romantique de Paris. Derrière sa devanture bordeaux, on découvre alors un écrin poétique et élégant où le temps semble comme suspendu. Poutres apparentes, fauteuils en cuir crème et doré, suspensions volières et oiseaux colorés griffés Mathieu Challières… La décoration de ce boudoir confidentiel se veut instagrammable à souhait… On s’y sent tout de suite apaisée, comme en arrivant dans une jolie maison de campagne.

L’ADN de la maison : des protocoles naturels et rituels ancestraux

En véritable autodidacte, Rose Donald a fait du soin capillaire sa spécialité. La fondatrice met un point d’honneur à n’utiliser que des produits naturels pour concocter des protocoles holistiques qui nourrissent en profondeur, de la racine jusqu’aux pointes.

Ici, on ne vient pas pour une décoloration platine ! Outre les différents rituels de soins à la kératine, les coupes sont travaillées à sec, aux ciseaux japonais pour posséder cette crinière souple.

Le soin star à tester absolument : le Rituel de soin à la kératine

ROSE DONALD a complètement twisté les codes de la beauté. Une infusion aux plantes médicinales à la main, et confortablement installée en kimono de soie dans l’unique fauteuil de l’espace soin, vous êtes fin prête à vous laisser chouchouter.

Le soin phare, à tester absolument ? Le Rituel de soin à la kératine, qui assainit et revitalise la chevelure. Inspiré des techniques japonaises, ce protocole alterne multiples huiles et autres elixirs… Les 5 molécules de kératine appliquées viennent alors gonfler la fibre de l’intérieur et lui rendre toute sa superbe. Véritable anti-âge capillaire, les cheveux retrouvent alors une seconde jeunesse, avec des effets qui durent entre 4 et 6 semaines. Comptez 90 minutes de pause (coiffage compris) et 180€ pour retrouver une sublime crinière douce, légère et brillante.

Le balayage à l’argile (pour tous types de cheveux 90 min, 80 €) qui promet un flash de lumière subtil sur les longueurs représente également un protocole très demandé par les Parisiennes coquettes.

Bien plus qu’un simple salon de coiffure intimiste, cette adresse parisienne promet une délicate parenthèse hors du temps… Dans ce boudoir bucolique, on prône un véritable retour aux sources, la célébration même de votre féminité.

Au delà de l’établissement de soin… Une marque émergente aux multiples projets

Véritable self-made woman, Rose continue son aventure entrepreneuriale avec la préparation d’une ligne de cosmétiques capillaires, hygiéniques et parfumants, qui devrait voir le jour d’ici la fin d’année. Chaque formule respectera des pharmacopées naturalistes capables de sublimer la nature originelle du cheveu.

Le fleuron des techniques scientifiques et des matières précieuses a été sélectionné pour des femmes en recherche de naturel et de résultat. Crèmes lavantes, soins de jour, brillantines traditionnelles et autres laques à cheveux, prôneront une beauté positive, élégante et humaniste, pour des femmes d’aujourd’hui.

La création d’un label de cœur, FEMALE FOUNDER, créé par Rose, organise des cercles de femmes et partage des articles de blog et autres expériences, pour vous guider sur le sentier de l’affirmation de soi. Ce label d’honneur soutient et encourage les femmes à oser se lancer, à oser se rencontrer.

Maison Rose Donald, 4 passage de l’Ancre, 75003 Paris01 43 70 35 64. Ouvert du mercredi au samedi de 10h à 19h.
Instagram @rosedonaldparis
Site web : www.maisonrosedonald.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.