Restaurant

Les nouvelles tables tendance qui font le buzz à Paris

À Paris, la saison d’ouverture de nouvelles tables très convoitées ne s’arrête jamais ! Restaurant gastronomique en rooftop, café de grand chef ou brasserie mondaine, on fait le point sur les nouveaux spots tendance à truster. 

Yakuza

Après Yakuza Porto et Lisbonne, Olivier Da Costa pose ses valises à Paris. C’est à l’hôtel Maison Albar Vendôme que le chef a élu domicile. L’entrée façon speakeasy nous fait sourire, elle se présente comme une porte dorée dissimulée dans le lobby de l’hôtel, à travers laquelle on se signale. Une fois à l’intérieur c’est un décor pimpé de velours, carpes au plafond et geishas aux murs que l’on découvre… Et bonne nouvelle, l’émerveillement se poursuit dans l’assiette ! On se délecte alors d’une interprétation méditerranéenne des spécialités japonaises autour du poisson.
À la carte : toro ventrèche de thon et king crabe, décliné également au poisson et guacamole, gunkan truffé avec un œuf de caille, temaki shake saumon ciboulette… Pour accompagner ces délicieux mets, Yakuza propose une belle sélection de sakés ainsi que des cocktails et des limonades matcha. À ne pas rater : le fondant au thé vert et glace sésame.

Yakuza, 7 Rue du Helder, 75009 Paris. 01 87 44 87 05

Le Plume à l’hôtel Madame Rêve

Un mois après son inauguration, Madame Rêvele nouvel hôtel dont tout le monde parle – a dévoilé son restaurant : La Plume. Trônant au même étage que les chambres et suites de l’hôtel, cette nouvelle table bénéficie d’une situation exceptionnelle. À commencer par sa surface incroyable de 500m² ! Ses autres atouts cœur ? Sa vue panoramique sur Paris et ses toits, et notamment l’église Saint-Eustache ainsi que son patio luxuriant.
Aux manettes des fourneaux, le chef Benjamin Six propose une gastronomie grandement inspirée du Japon. Au menu : sole tempura, saumon grillé teriyaki, poulet karaage, faux-filet de wagyu, sashimi de dorade, sans parler du délicieux tataki de thon rouge et du classique gunkan de boeuf wagyu. Les becs sucrés ne sont pas en reste avec la sélection gourmande de desserts signés Pierre Hermé. Alors, vous serez plutôt Cheesecake Suzette, Tarte infiniment Tatin ou 2000 feuilles ?

La Plume à l’hôtel Madame Rêve, 48 rue du Louvre, 75001 Paris.

Mimosa

Juste en face du Café Lapérouse, au cœur de l’Hôtel de la Marine, trône Mimosa. La nouvelle table de Jean-François Piège se présente comme la new place to be de tous les socialites ! La déco signée Dorothée Delaye (Hôtel Sookie, La Planque…) est juste somptueuse. À l’aide d’artisans français pointus, l’architecte star a recréé les codes nautiques avec un plafond façon coque de bateau, pièces en acajou brillant, suspensions hélices et miroirs vieillis… Les grands canapés verts, fauteuils bleus et chaises en velours rayé face à la petite cuisine ouverte viennent apporter une touche comfy au cadre. Quant à la carte, elle deale une cuisine du bord de mer bien maîtrisée. Homard-frites au goût légèrement fumé ou homard bleu aïoli frites, beignets de légumes à la Giusti, gravelax de daurade vinaigre de concombre ou encore le délicieux thon rouge raifort-coriandre, cette table d’inspiration méditerranéenne fera le bonheur des plus grands gourmets. Envie de finir sur une touche sucrée ? Vous aurez ici le choix entre un ananas en surprise, grenade, mélisse, un divin pudding de panettone, accompagné de sa glace à la fleur d’oranger ou encore des beignets chou chou… Le plus difficile sera de ne pas tous les prendre !

Mimosa, 2 Place de la Concorde, 75008 Paris. 01 53 93 65 52

Maison Russe

Déjà à la tête de restaurants hyper trendy tels que Mūn, CoCo Paris, Girafe, Perruche, Bambini ou encore Roxie, le groupe Paris Society dévoile aujourd’hui son nouveau-né, baptisé ‘Maison Russe’. D’après leurs propres mots : ‘C’est un lieu exceptionnel où l’âme slave rencontre l’esprit parisien. Table chic, bar, épicerie fine… Dans la Ville Lumière, poussez les portes de la Russie chatoyante.
Niché dans le 16ème arrondissement de Paris, en lieu et place de l’Hôtel particulier Pauilhac, ce nouvel écrin se révèle somptueux. Au fil de la découverte, flânant de salon en salon au décor fastueux, l’établissement se dévoile être bien plus qu’une table, un bar et une épicerie fine ! C’est une nouvelle obsession parisienne. À la carte, on (re)découvre des grands classiques : caviars servis à la cuillère, œuf coque coulant, coulibiac, chouquettes vanilles servies à la réglette et pavlovas ivres de fruit, de chocolat ou de caramel…

Maison Russe, 59 avenue Raymond Poincaré, 75016 Paris.

Café Lignac

Au 139 rue Saint-Dominique, en lieu et place du Café Constant de Christian Constant trône désormais le Café Lignac. On y déboule à tout moment de la journée, du petit déjeuner au dîner (la dernière commande est prise à 23h !) en passant par le tea time de l’après-midi et l’apéro… Dans la continuité de cet esprit old school, le chef préféré des Parisiennes sublime la cuisine bourgeoise comme personne, en la twistant légèrement de sa touche de fraîcheur et de cool, propre à lui. À la carte, on retrouve plein de classiques qu’on adore : blanquette de veau riz pilaf, soupe à l’oignon, escargots, boudin aux pommes et purée de pommes de terre, filet de bœuf pommes Darphin, cassoulet, pavé de saumon à l’oseille…

Café Lignac, 139 rue Saint-Dominique, 75007 Paris.

Anahi

Pour sa réouverture très attendue, Anahi, le restaurant argentin de Riccardo Giraudi invite Mauro Colagreco à signer sa nouvelle carte autour de la viande et des saveurs sud-américaines. Et le chef étoilé n’a pas fait les choses à moitié ! En entrées, on retrouve alors des empanadas de filete aux olives de Kalamata, un salpicon façon salade relevée de filet de bœuf mi-cuit ou encore une tarte fine aux oignons et beurre fumé. Notre recommandation ? Ne manquez surtout pas le cœur d’entrecôte de Black Angus américain ! Pour ceux qui ne mangent pas de viande, optez pour la papillote de poisson blanc, servie avec des gnocchis poêlés et une tombée d’épinards à la crème. Le tout, arrosé d’une bonne bouteille de rouge argentin !

Anahi, 49 rue Volta, 75003 Paris. 01 83 81 38 00

Petrus

Au cœur du 17ème arrondissement, la brasserie Petrus a fait sa mue et connaît un véritable renouveau. La nouveauté de l’établissement ? Une ambiance musicale tous les soirs. Le vendredi, vous pourrez retrouver Kevin Lellouche (résident de Barbanegra) ou Nick Mallen en live, selon la programmation de l’agence MK Agency. Et ce n’est pas tout puisque le samedi on note la présence d’un super DJ, pour vous faire passer une soirée de folie !
Du beau monde, des plats gourmets et une super ambiance musicale, voilà la combinaison gagnante de cette « place to be » du quartier Pereire.

Petrus, 12 place du Maréchal Juin, 75017 Paris – 01 43 80 15 95

Le Tout-Paris

Fraîchement inauguré l’hôtel Le Cheval Blanc Paris dévoile son rooftop le Tout-Paris. Cette brasserie perchée au 7ème étage de la Samaritaine, affiche une vue époustouflante sur la capitale. Ouvert toute la journée, Le Tout-Paris vous permettra de profiter d’une jolie terrasse bucolique, telle un jardin suspendu sur les toits de Paris… Vous pourrez y déguster votre repas ou juste siroter un cocktail à l’heure de l’apéro.

À la carte, on retrouve des grands classiques. Salades sophistiquées, poulet rôti, pièce de viande et frites, Paris-Brest… La grande valeur ajoutée de ce spot n’est autre que la vue incroyable sur la Seine et les monuments emblématiques de la capitale ! En savoir plus ici.

Le Tout-Paris au Cheval Blanc Paris, 8 Quai du Louvre, 75001 Paris. 01 79 35 50 22

Montecito

Restaurant de l’hôtel Kimpton Saint-Honoré, Montecito vous invite à embarquer pour un voyage vers sa Californie natale… Version contemporaine d’une brasserie décontractée, la salle est décorée avec les mêmes accents de la Côte Ouest. Grâce à la scéno trendy – signée Humbert & Poyet – on est tout de suite transportés à Santa Barbara ! Cet écrin baigné de lumière affiche d’immenses plafonds, un grand comptoir, des touches de marbre et de terrazzo ci-et-là, plusieurs petits espaces intimistes ainsi qu’une cuisine ouverte. Aux manettes de celle-ci, le chef français Nicolas Pastot avec la complicité de Carrie Solomon.

On découvre alors à la carte, des recettes saines et gourmandes. CALI flower, fluffy pancakes sans gluten, Cobb Salad ainsi qu’une large proposition de plats veggie, vegan ou sans gluten… Notre coup de cœur ? La tostada croustillante aux langoustines, à tester absolument ! Mention spéciale pour l’immense patio à l’abri de l’agitation parisienne, qui permet de se déconnecter le temps d’un repas… En savoir plus ici.

Montecito, 27 – 29 Boulevard des Capucines, 75002 Paris, France. 01 80 40 76 40 

Brasserie Dubillot 

Après l’immense succès de Brasserie Bellanger, les entrepreneurs Victor & Charly ont décidé de remettre le couvert. Cette fois-ci c’est du côté de la rue Saint-Denis qu’ils ont élu domicile ! Les ingrédients restent les mêmes : un décor léché hyper insta-friendly et une carte aux petits oignons, qui risque de faire criser les vegans… Si en guise d’entrées, on se la joue canaille avec les classiques pâtés en croûte, terrines de campagne, poireaux vinaigrette et autres œufs-mayo, la suite est, elle aussi, très plaisante.

Ici, les viandes (100 % françaises) se veulent les stars des plats ! Concrètement, ça donne : saucisse purée, côte de bœuf ou côte de veau grillées au charbon de bois, à accompagner de frites, purée, légumes ou gratin dauphinois… Soit, le paradis des viandards. Pour finir sur une petite douceur, la tarte pistache ou le fameux Paris-Brest (une tuerie) feront le bonheur des becs sucrés. Dans une ambiance chaleureuse, Brasserie Dubillot promet déjà d’attirer les groupes de copains pour une soirée vraiment cool. En savoir plus ici.

Brasserie Dubillot, 222 Rue Saint-Denis, 75002 Paris. 01 88 61 51 24

Miz 

Avec sa devanture jaune qui détonne, impossible de rater Miz dans le quartier des Batignolles ! Ça tombe bien, cette nouvelle table a tout pour plaire. À commencer par une jolie terrasse (toujours bondée post-confinement) où s’attabler pour profiter des derniers rayons de soleil de la saison. Dans les assiettes, on découvre une cuisine gourmande qui twiste les plats traditionnels français d’une petite touche persane, tel un clin d’œil aux origines de la chef. Digne héritière de plusieurs générations de cuisinières, Rosa Taban a laissé tomber sa robe d’avocate pour endosser le tablier… Pour le plus grand bonheur des gourmets !

La talentueuse entrepreneuse orchestre tout d’une main de maître, proposant un menu qui change régulièrement, selon l’arrivée des produits de saison. En ce moment, vous pourrez vous délecter d’un délicieux paleron de boeuf confit, ceviche de lieu jaune et butternut rôti au beurre persillé et ail rôti. Si la carte paraît courte c’est bien parce qu’ici, tout est fait maison à la minute ! Les alliances de saveurs sont parfaitement dosées et nous font délicieusement voyager dans l’assiette… Le dimanche, un brunch classique ainsi qu’une version veggie sont proposés. 

Miz, 101 rue Nollet, 75017 Paris. 01 42 57 35 03

Francette 

Amarré en face de la tour Eiffel, Francette représente LE spot incontournable que les Parisiens ont trusté tout l’été. On s’y rend aussi bien pour chiller en sirotant un verre de rosé que pour déjeuner. Doté de trois espaces distincts – un penthouse sur le toit, un restaurant mettant la gastronomie française à l’honneur et un caviste – cette péniche XXL n’est autre que le nouveau bébé de Pierre Doublet et Quentin Garreau de Labarre, duo déjà à la tête de Laïa (11e arrondissement). Pour les amoureux de saveur iodées, le rendez-vous est pris en haut, sur le penthouse ! Au menu, des assiettes de street food ultra-gourmandes : ceviche, huîtres, ou encore le fameux Lobster Roll de Francette au homard breton, un must à tester absolument.

Juste en dessous, au restaurant « Chez Francette », les gourmets les plus exigeants seront comblés. On y découvre une cuisine gastronomique qui fait la part belle aux produits de la mer et du terroir : ris de veau, merlan de ligne français, thon mi-cuit ou encore entrecôte montbéliarde accompagnée de ses frites fraîches… Des mets savoureux signés du duo de chefs, Marco Bernado (ex-Four Seasons George V) et Stéphanie Moquet.
Enfin, dans ses cales, Francette renferme le premier caviste sous l’eau ! Cette cave confidentielle propose pas moins de 120 références de vins natures et biodynamiques, qui feront le bonheur des amateurs de bons crus.

Francette, Port de Suffren, 75007 Paris.

Café Lapérouse 

Installé à l’entrée de l’Hôtel de la Marine, le Café Lapérouse se veut le rendez-vous idéal des Parisiennes stylées, qui s’y retrouvent tout au long de la journée. Boiseries, céramiques, cuirs de Cordoue, fauteuils coquillages et lustres Baccarat… Ici, rien n’a été laissé au hasard puisque c’est Cordelia de Castellane qui signe ce décor de rêve. L’impressionnante fresque murale, c’est son œuvre également. Une véritable invitation au voyage !

Évidemment, la carte affiche tous les classiques de la brasserie mondaine parisienne : Croque-Royal à la truffe, ceviche de thon au lait de coco, carpaccio de daurade royale du Finistère et saint-Jacques ou encore terrine de foie gras à tomber… L’expérience à vivre absolument, à l’abri des regards indiscrets. En savoir plus ici.

Café Lapérouse, 2 Place de la Concorde, 75008 Paris. 01 53 93 65 53

À lire également : Rentrée gastronomique : les nouvelles tables qui font le buzz et les meilleurs restos où se retrouver jusqu’au bout de la nuit

Si vous aimez...Partagez !

Partagez sur FacebookPartagez sur TwitterPartagez sur LinkedInPartagez par e-mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *